The One With... 2019 Overview



Bonne année !!

L'heure du bilan a sonné... 2019 aura été une année INTENSE pour moi. J'ai décroché mon Master 2 en juillet 2018 et même si je suis à mon compte, j'ai vraiment trouvé mes propres clients et gagné ma vie en 2019.

Il n'y a finalement pas d'âge pour se trouver et changer d'activité. J'ai surtout appris que tout cela était un chemin et non une destination. Je fais partie de ces gens qui ne seront jamais vraiment certains d'où ils vont et jamais 100% confiants. Ce que j'ai toujours vu comme une faiblesse mais avec les années je me rends compte que c'est aussi ma force. Je me remets en question, je cherche en permanence à m'améliorer et à me rendre heureuse (oui parce que ça ce n'est pas le boulot des autres hein !).

Alors après un été parfait sur tous les plans et un automne tout au fond du trou, cette année m’aura bien brassée. La prochaine fois que je dis qu’il ne se passe rien dans ma vie, assommez-moi à coup de pelle merci.

L’heure du bilan professionnel arrive et même si en cette fin d’année j’ai l’impression d’avoir du mal à respirer car les clients se font plus rares, j’ai pu me rendre compte que j’ai fait au global une très bonne première année à mon compte. Comme quoi le recul et la logique impeccable des maths ont du bon ! Il me « suffit » donc d’apprendre à gérer financièrement et émotionnellement les fluctuations de missions. Le style de vie à la freelance quoi.

Pour autant, après une grosse période de doute, je le sais aujourd’hui, je n’ai aucun regret. Que ce soit sur le choix de mon métier que j’adore, ni concernant mon statut. Ma liberté a un prix mais elle est toujours là.

Côté personnel ce n’est pas toujours facile non plus. A la maison, le boulot c’est important, essentiel même. Donc cela affecte toujours l’humeur, la patience et le temps pour soi. Isolée par mon choix de statut (je travaille à la maison pour l’instant), j’ai une forte tendance à me retrancher dans mon mode de vie d’ermite quand les choses se corsent. Complètement débile me direz-vous ? Oui. Je sais. Les réflexes ont la vie dure.

Alors après deux semaines de (vraies) vacances, me voilà repartie pour ne rien lâcher en cette année 2020 qui, elle aussi, m’en fera certainement voir de toutes les couleurs. Mais en même temps, est-ce que ce n’est pas ça la vie ? Des hauts et des bas permanents. Le plus important est d’être bien entourée et de ne pas oublier de prendre soin de soi. Toujours. Promis. Je vais y travailler encore.

🠛 English version here 🠛

Happy new year !
It’s time for a 2019 overview. This year has been pretty INTENSE for me. I got my master’s degree in 2018 and even if I’m my own boss since then, I really found my way and my own clients this year.
Let’s say there’s no age to find yourself and change your job or else. Overall, I learnt that all of this was a path and not a destination. I am one of those people who will never surely know where they are going or be 100% confident. Which I always thought was a weakness. But as the years go by, I tend to realize it is also my strength. I question myself a lot (too much), I’m always looking for ways to better myself and my work and to make myself happy (surprise, it’s not other people’s job!).
So, after a perfect summer and a dramatic fall, this year really shook me. Next time I say nothing ever happens to me, please hit me with a shovel.

It is time for a professional check-up and even if I felt like the end of the year was overwhelming because of the lack of clients I went through, I had the opportunity to realize that I had, overall, a pretty good year for a first year on my own. Who would have thought that stepping back and trust the logic of mathematics could be good for me?! I “just” have to learn how to manage my money and my emotions while clients and orders come and go. Freelance style!

Even so, after a massive doubting time, I know it today, I don’t have any regret. Whether it concerns my job which I love or my status choice. My freedom has a price, but it is still going strong.
On the more personal side, it was not always easy either. At home, work is so important for both of us that it always affects our mood, our patience, and the time we allow for ourselves. I felt very isolated by my choice of work (I work mainly from home), and if that was not enough, I tend to close myself in that lonely mode when things go south. Completely stupid you’d say. Yes. I know. I’m working on it.
After two (real) weeks of holidays, here I am, highly motivated to keep on swimming and not let go for this year which, probably, will make my life as messy and great as the last one. But at the same time, isn’t what life is about? Good and bad moments going on and on… The most important is to be surrounded by loving family and friends and never forget to take good care of yourself. Always. I Promise. I’ll keep on working on that.



Commentaires