The One With... Greener Grass


L’herbe est-elle vraiment plus verte ailleurs ?

L’humain est une drôle d’espèce… On est capable du pire comme du meilleur. Mais souvent le pire est plus facile, plus accessible et plus rapide à mettre en place. Surtout lorsqu’il s’agit de sa propre personne. Rester dans sa zone de confort et faire semblant de s’en contenter est tellement plus simple. Comme mon mec dit toujours :
« Il est beaucoup plus facile d’être malheureux. Être heureux ça se travaille ! ».
Quand on se contente de rêver sa vie, on se conforte dans ce qu’on a et on ne prend pas de risque. C’est cosy comme situation. Mais si on n’est malheureux est-ce que ça en vaut la peine ? Alors oui c’est sur si on se pose les bonnes questions et qu’on se sort les doigts on se retrouve face à ses insécurités. « Ce n’est pas pour moi », « je n’ai pas ce qu’il faut en moi pour réussir », « je ne serais jamais à la hauteur », j’en passe et des meilleures…

Qu’entend-on par « réussite » ?

Dans cet article, quand je parle de réussite, je parle de réussite personnelle. D’atteindre des objectifs que l’on s’est fixés soi-même. Pas de réussite dans le sens ou notre société l’attend de nous. Je parle ici tout simplement de bonheur. Le vrai, au fond de sa propre petite personne.

La définition du mot réussir est claire : « parvenir au résultat que l’on s’était fixé ». 

Alors cela peut être global comme « être heureux » ou bien précis, « reprendre mes études », « faire tel ou tel métier », « être plus présent pour mes proches », « acheter une maison », « perdre 2 kilos », « faire du sport » …

345a0f2c3f1458395304c23c0a275756
Les émotions humaines sont comme des cercles et c’est à nous d’en faire un cercle vicieux ou vertueux ! Certes cela demande un minimum de travail, mais la première victoire personnelle enclenchera une satisfaction qui vous boostera à enclencher la deuxième étape.

Il est là le secret ! (Alors bien sur c’est MON secret hein, mon avis sur ma propre expérience, je n’ai pas la prétention d’avoir toutes les réponses ou quoi)

 

Faire le point avec soi même

Tout d’abord il va falloir apprendre à s’écouter ! Je me suis retrouvée il y a quelques années maintenant dans une période assez sombre remplie de doutes et de peur. J’avais enfin compris que je n’étais pas heureuse mais que je le voulais. Mais par où commencer ? Je ne savais à l’époque même plus ce dont j’avis envie. Je savais juste que je voulais me sentir bien dans mes baskets, bien dans ma vie et la croquer à pleines dents. La belle affaire ! Ce n’est pas comme si je pouvais aller au supermarché en mode « Bonjour Madame, je voudrais être heureuse qu’est ce que vous pouvez me proposer ? ».

Je partais de loin mais j’allais quelque part. J’avais un objectif final qui, soyons honnête, me semblait extrêmement lointain. Mais une fois que l’on a trouvé notre objectif final, il suffit d’en trouver plein de plus petits et plus facilement atteignables qui vous feront chaque jour tendre un peu plus vers ce but ultime.

« Être heureux » ce n’est pas un objectif très clair. Il fallait que je trouve ce qui MOI, en tant que personne unique, me rendrait heureuse. Alors on fait le point. Quels sont les points que vous aimeriez changer dans votre vie ?

Arrêtons de nous mettre des barrières

Je suis très forte quand il s’agit de se trouver des excuses ou encore des vérités erronées. Qu’est que j’entends par « vérité erronée » ? Ce sont les choses dont vous vous êtes persuadé tout seul. Par exemple j’ai toujours dit, et j’en était convaincue, que je n’étais pas faite pour les études… Non mais qu’est ce que c’est que ce genre de remarque ? Quand j’étais plus jeune, j’ai préféré travailler tôt que de faire des études, c’était un choix. Aujourd’hui je suis fière d’avoir un bac+5. Ça me fait sourire car j’étais tellement persuadée que ce n’était pas pour moi et que j’en étais incapable que j’étais la première surprise !

Nous devons écouter nos proches… S’ils sont dans votre vie c’est qu’ils vous aiment, s’ils vous aiment c’est que vous êtes quelqu’un de bien non ? de capable, de fort et d’aimant.

Personne dans mon entourage (ceux qui comptent vraiment) n’a été surpris ni de ma décision de repartir à zéro, ni de ma réussite à l’examen.

J’ai découvert que dans leur esprit j’étais une personne forte, pleine de rêves, courageuse et qui, désormais allait au bout des choses. Je vous rassure, la peur est toujours là. Mais elle ne prend plus le dessus.

Soyez votre propre arrosoir

(La phrase la plus étrange et la plus sensée que je n’ai jamais écrite)
98e7a62ad2291cb6787b2650832d61ad
En bref, l’herbe la plus verte est simplement la mieux entretenue ! Si votre voisin l’arrose régulièrement alors que vous, vous attendez que ça tombe tout cru, et bien oui, elle sera plus verte chez lui. Mais ça s’arrête la ! Enfin non pas tout à fait, il y a un autre élément à prendre en compte :

« Ne comparez pas votre début au milieu ou à la fin de quelqu’un d’autre »

Prenez soin de vous, écoutez-vous et soyez patients et indulgents avec vous-mêmes… Vous resterez à jamais la personne avec qui vous passerez toute votre vie alors prenez-vous par la main, mettez vous un coup de pied aux fesses si besoin et rendez-vous heureux vous-mêmes, car c’est une sacrée pression et un grand risque de poser ça tranquillement sur les épaules des autres…

(Images -> Pinterest)
🠛 English version here 🠛

Is grass really greener ?

Humanity really is a weird species… We are capable of the worst or the best. But too often we choose poorly because the worst is easier, quicker. Especially when it comes to dealing with our own person. Staying in your comfort zone and pretending to be fine with it is so much easier. As my love always says :
“It is much easier to be miserable. Being happy demands work !”
When you settle with dreaming your life, we get comfortable in what we have and don’t take risks. It is a cosy situation. But if we are unhappy, is it worth it ? Ok, let’s face it, if you ask yourselves the right questions and if you decide to do something about it, you’ll be facing your insecurities. “It’s not for me”, “I don’t have what it takes to succeed”, “I will never be good enough”, and a few other things…

What do we mean by “success” ?

In this post, when I talk about success, I mean personal success. Reaching you own personal goals. Not a “society approved success”. Here I just mean happiness. True happiness, the one you find within your tiny person.

The definition of the word “succeed” is quite clear : “achieve something that you have been aiming for”.
Whether it is global and huge like “to be happy” or more precise “go back to school”, “doing that or this job”, “be more present for my family”, “buy a house”, “lose a few pounds”, “go to the gym”…
345a0f2c3f1458395304c23c0a275756
Human emotions are like circles, and it is up to us to make it vicious or virtuous ! Yes, it comes with a bit of work, but the first personal victory will give you so much satisfaction that I will boost you to deal with the next step.

That’s the secret! (Let’s be clear here, it is MY secret, my opinion about my own experience, I have no pretention in knowing it all of course)

 

Know where you stand with yourself

First of all, you will have to learn to listen to yourself ! A few years back, I personally found myself in a pretty dark phase, full of doubts and fear. I finally understood that I was not happy, but I wanted to be. Fine, but where to start ? Back then, I didn’t even know what I wanted out of life anymore. I just knew I wanted to feel good and enjoy life to its fullest. Thanks for the heads-up ! It’s not like I could just go to the supermarket like “Hello Miss, I would like to be happy, what do you have for that ?”.

I was going for a long run, but I was going somewhere. I had a final goal which, let’s be honest, seems pretty freaking far. But once you find your master goal, you just have to set tinier reachable goals that will take you everyday a bit closer to that ultimate purpose.

 “Be happy” is not a very clear goal. I had to find what would make ME, as a unique person, happy. So, we take stock. What are the things you would like to change in your life ?

Let’s stop being our own obstacles

I am very qualified when it comes to make excuses or wrong truths. What do I mean by “wrong truths” ? These are the things you made yourself believe. For example, I always said, and I was convinced, that studying was not for me… What is that ? When I was younger I wanted to work pretty early rather than study for a few years, it was a choice. Today I am proud of my master’s degree. It makes me smile because I was so convinced that it wasn’t for me and that it was something I was not able to achieve, I was so surprised ! We have to listen to our close friends & family… If they’re in your life, it because they love you, and if so it is because you are a good, capable, loving person. None of my people (those who really count) were surprised whether it was for me starting all over or my graduation.

I found out that in their minds I was someone strong, full of dreams, brave and, from now on, someone who was able to follow through with what she started. Let me tell you the fear is always here. I just don’t let it take over anymore.

Be your own watering can

(The weirdest and wisest sentence I ever written)
98e7a62ad2291cb6787b2650832d61ad
Briefly, grass is greener where you water it ! the greener grass is the best taken of. If your neighbour water it everyday while you expect it to grow on its own, well yes, it will be greener over there. But that’s it ! Well not really, there’s another thing you should not forget :
“Do not compare your beginning with someone else’s middle”
Take care of yourself, listen to yourself and be patient & forgiving with yourself… The only person you will spend your entire life with is yourself, so take yourself by the hand or give yourself a good old kick in the ass if needed and make yourself happy ! 

Because it is too much of a pressure and a great risk to put this responsibility on the shoulders of others….

(Pictures-> Pinterest)

Commentaires