The One With... Being Your Insta Self



Tout au long de notre vie, même sans mauvaise intention, on nous formate. L’école, l’éducation, les gens, le boulot… On nous met régulièrement dans des cases que ça nous plaise ou non. En plus de cela, on a le droit à une seule case, si on est plusieurs choses à la fois, c’est louche.
Pour autant, il me semble que le « Be Yourself » est de partout depuis quelques années…
Alors comment être soi-même sans risquer le burn out ? Je me faisais cette réflexion en me baladant sur le réseau social le plus ingrat du monde, j’ai nommé Instagram. (Ingrat parce que ta photo qui déchire là elle va choper 2 likes mais ta story au supermarché en pyjama sur ta marque de lait préféré elle va faire le buzz).

Le syndrome Zara

Ces derniers temps, je confonds beaucoup de comptes lorsqu’ils apparaissent sur mon feed... Je suis pas mal de « bloggeuses » ou autres #instapoufs (je me mets dedans hein ne vous enflammez pas, tu partages tes fringues et ta bouffe ? Tu fais l’instapouf point. Et il n’y a rien de mal à ça !). Bref, je me rends compte que tout le monde s’habille pareil, quand je dis pareil c’est littéralement avec le même vêtement hein ! Alors quoi ? On guette les comptes de chacun et on saute sur Zara.fr dès que l’une d’entre elles sort un nouveau top ?
Mais mon questionnement ne porte pas uniquement sur la force de l’individualisme mais également sur son contraire. Disons que je décide de ne pas suivre chaque mode dès qu’elle se pointe parce que j’essaye d’avoir une personnalité, (et puis le retour de la claquette très peu pour moi) alors là du coup, je change de « case » on me met dans « ne suit pas le mouvement ». Qui dit ne pas suivre le mouvement dit rebelle. Je perds donc à jamais le droit de porter des Superstar ou de partir en vacances à Tulum. Euh… non merci. On ne peut donc pas être juste au milieu ? Aurait-on le droit d’être vraiment soi-même sans que ce soit un acte rebelle opposé à tout conformisme ?
Pour autant aujourd’hui je dois bien admettre que j’ai peur de cliquer sur les stories car c’est l’anniversaire de Cellublue et qu’on m’inonde de codes promos anti cellulite… Hé les marques ! Choisissez vous quelques bloggeuses qui collent à votre image mais respectez-vous un peu flûte ! Du coup, je refuse d’acheter ce genre de produits (bon je n’achète jamais de produits anti gras hein mais ça marche aussi pour les montres Daniel Wellington etc etc…) car ça m’énerve de baser sa communication sur le « toutes les filles que tu suis sur Instagram l’utilisent, tu dois absolument l’avoir sinon on ne t’acceptera jamais et tu seras jugée éternellement ! Cordialement. »

Le poids du regard des autres

Mais il s’avère que la culpabilité pointe le bout de son nez quand je veux des Vans Old Skool et que je n’ose pas les acheter car comme c’est la nouvelle Stan Smith on va me mettre dans la case des suiveuses alors que je porte des vans depuis que j’ai 17 ans. Alors pourquoi ai-je si peur qu’on me change de case alors que je pensais m’en foutre royalement du regard des autres… ? Le mi- conformisme, le mi- minimalisme et le mi- consumérisme sont des fardeaux difficiles à porter. Alors voila, je le dis l’écrit tout haut (ça doit vous intéresser grave ne plus), je fais attention à ma façon de consommer et de m’alimenter mais j’aime consommer quand même !!! Je ne veux pas être un mouton mais comme beaucoup de gens j’aime aller chez Zara !!!
Ah ben ça fait du bien tiens !
Bref aimons-nous nous-mêmes pour pouvoir nous aimer les uns les autres pour commencer. Et arrêtons de critiquer à tout va ! Flute à la fin.
Allez je vous laisse je file en ville flâner chez H&M avec un Starbucks à la main ! 😝

🠛 English version here 🠛
All along your life, even without any bad intention, we are being “formatted”. School, education from our families, people, work… We are put in little boxes whether we like it or not. Moreover, we are allowed only one box, if you try to be several things at a time, you’re shady.
However, I thought I’d seen “Be Yourself” everywhere these past few years…
So, how to be yourself without burning out ? I was thinking about that while strolling over the most ungrateful social network there is : Instagram (ungrateful because your crazy beautiful pic is going to make 2 likes when your story at the supermarket wearing PJs talking about your favourite milk brand is going to be huge).

The Zara effect

These days, I’m often mistaken about accounts I follow when they appear on my feed… I follow quite a lot of blogger & #instapouf (couldn’t find a not insulting translation for that… Instaslut comes a little stronger than what instapouf means… Let’s just say if you put your outfits & meals on your Instagram, you’re one of those… And let’s be clear so am I, there’s no shame in that !) Anyway, I realize that everybody dresses the same way, I mean literally wearing the same top. So, what ? We spy on each other so the second a new dress is being worn we all run off to Zara to get it ?
But my wondering doesn’t concern only the strength of individualism but also its complete opposite? Let’s say I decide to not follow each and every trend as soon as they come out because I’m trying to have a bit of a personality (and wearing sandals with socks does not work for me, no thanks) so here I automatically change my box into “going against the grain”. Which leads to being a rebel. I therefore lose my right to wear Superstar sneakers or going to Tulum for the holidays. Well… No Thanks. Can’t we just be right between ? Could we have the right to really be ourselves without it being a rebellious act opposed to any conformism ?
However, today I must admit I am scared to click on IG stories because it’s CelluBlue’s birthday and I am being flooded with anti-cellulite reduction codes. Hey brands ! Why don’t you just select a FEW selected influencers and respect yourselves ? Therefore, I refuse to buy any of these products (well I never buy anti-fattish products anyway, but it also works for Daniel Wellington watches and so on) because I don’t like brands building their communication on the “every girl you follow on Instagram use it, you must have it if you don’t want everyone to reject and judge you for all of eternity !” trend.

The weight of people's opinions

But weirdly, guilt comes in sometimes. For example, when I want to buy Vans Old Skool sneakers and I don’t dare because as it’s the new Stan Smith I’ll be put in the sheep box although I’ve been wearing Vans since I was 17. So, why am I so afraid of being put in a different box suddenly when I thought I didn’t care one bit about what other people were thinking…? Being semi-conformist, semi-minimalist or semi-consumerist is very hard these days. So, here it comes, I say write it out loud (I know you’re probably hooked right now), I do care about my way of consuming of eating but I do love to shop as well !!! I don’t want to be a sheep but like many people I like shopping at Zara !!!
Feels good to get it out !
Simply put, let’s love ourselves so we can love each other for starters. And let’s stop criticize everything and everyone !
I'm leaving you to this cause I'm gonna hop in town for a Starbucks/H&M stroll ! 😝

Commentaires